FR

ETUDES EN FRANCE

L’enseignement supérieur en France

L’enseignement supérieur en France

En France, l’enseignement supérieur offre de nombreuses formations, accessibles aux étudiants étrangers qu’ils parlent français ou non. Découvrez les lycées, les universités et les grandes écoles qui vous ouvrent leurs portes.

Une offre de formations supérieures diversifiée

L’enseignement supérieur français concerne 2,5 millions d’étudiants. 12 % d’entre eux sont étrangers. Tous profitent d’une offre de formation très diversifiée et poursuivent des études dans tous les domaines et à tous les niveaux.

La France compte plus de 3 500 établissements, publics et privés, d’enseignement supérieur : 72 universités, 25 communautés d’universités et d’établissements, 271 écoles doctorales, 227 écoles d’ingénieurs habilitées à délivrer le titre d’ingénieur, 220 écoles de commerce et de management, 45 écoles supérieures d’art publiques, 22 écoles d’architecture et 3 000 écoles et instituts privés.

Des diplômes harmonisés grâce au système LMD et aux crédits

L’enseignement supérieur français a adopté le système LMD (licence-master-doctorat). La plupart des diplômes qu’il délivre permettent d’obtenir des crédits ECTS reconnus dans de nombreux pays de l’Union européenne et du monde.

L’organisation en trois cycles des études supérieures est commune à la plupart des pays de l'Union européenne ; en France, c’est l’organisation LMD. Ce système a permis d’uniformiser les cycles et d’organiser la reconnaissance des diplômes entre les pays. Il facilite la mobilité étudiante en Europe comme dans le reste du monde.

Chaque semestre permet de valider 30 crédits ECTS (European Credits Tranfer System) capitalisables et transférables d’un pays à l’autre.

European Credits Tranfer System

Une licence nécessite la validation de six semestres, soit l’obtention de 180 ECTS. Ajoutez quatre semestres pour valider un master avec 120 ECTS supplémentaires. Un doctorat s’obtient après seize semestres et la validation d’un total de 480 ECTS en huit ans d’études minimum depuis la première année de licence.

Parmi les 3 000 lycées de France, certains accueillent des formations de deux ans équivalents au Bac+2 telles que des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ou au diplôme national du Brevet de technicien supérieur (BTS).

Par ailleurs, plus de 1 200 formations sont données en langue anglaise. Retrouvez-les sur le catalogue Programs taught in English. Des programmes courts mêlant apprentissage de la langue française et séjours culturels sont aussi proposés aux étudiants étrangers. Ils sont détaillés dans le catalogue des programmes courts et sur notre application Immersion France.

Les MOOC en français sont de plus en plus nombreux. Derrière l’abréviation FUN, pour France Université Numérique, se cache la première plateforme française de cours en ligne. Elle délivre près de 300 cours qui émanent de plus de 80 établissements, et compte près d’un million d’inscrits.

Etudiants dans une salle de cours à l'université
Etudiants dans une salle de cours à l'université

Les équivalences entre diplômes français et étrangers

Chaque établissement définit ses propres critères d'admission, en fonction du parcours antérieur de l'étudiant et des exigences de la formation envisagée. Seul l’établissement d’accueil est habilité à accepter ou non un candidat. Des accords de reconnaissance mutuelle des diplômes peuvent néanmoins faciliter les demandes d’équivalences.

Le centre ENIC-NARIC peut fournir une attestation qui certifie la valeur d’un diplôme obtenu dans un système éducatif étranger par rapport au système français. Cette attestation ne constitue pas une équivalence en soi, mais certains établissements supérieurs l’exigent. La démarche coûte 70 euros par dossier.

Le réseau européen ENIC-NARIC vous permettra également de faire certifier la valeur des années d’études effectuées en France dans votre pays.

L’enseignement supérieur en France

Un calendrier universitaire resserré

En France, l'année universitaire commence au mois de septembre ou d'octobre selon les établissements et les formations. Elle est rythmée par des vacances, avec notamment deux semaines au moment des fêtes de fin d'année. À la fin du premier semestre, une courte période d’interruption des cours permet la tenue des examens. Les vacances d'été débutent en mai ou en juin à la fin des évaluations du second semestre. En général, elles durent au moins deux mois.

Formats de cours dans l’enseignement supérieur en France

Au sein des universités françaises, les enseignants et chercheurs dispensent deux types de cours aux étudiants :

- les cours magistraux : un professeur expose son cours aux étudiants dans un amphithéâtre de 100 à plus de 1 000 places Ces cours non obligatoires sont souvent édités par les enseignants et distribués aux étudiants sous forme de brochures, très utiles pour la préparation des épreuves de fin de semestre ;

- les travaux dirigés (TD) et les travaux pratiques (TP) : ces cours obligatoires se tiennent en groupes plus restreints et complètent les cours magistraux par la mise en pratique et l'approfondissement des connaissances théoriques. Des stages en entreprise peuvent s’ajouter aux TP et aux TD.

L’enseignement supérieur en France

Le contrôle des connaissances universitaires

Deux types de contrôle des connaissances coexistent dans l'enseignement supérieur français. Le contrôle continu permet de valider les acquis tout au long de l’année avec des évaluations régulières dans chaque matière enseignée. Les examens finaux (nommés aussi partiels) ont lieu durant deux périodes dans l’année, à la fin de chaque semestre, et concernent l’ensemble des matières.

Niveau de français requis pour les étudiants étrangers

Si vous suivez une formation délivrée en langue anglaise, la maîtrise du français n’est pas requise. Toutefois, l’établissement concerné pourra tester votre niveau d’anglais.

En revanche, si vous suivez des cours en langue française, sachez que les étudiants étrangers doivent présenter un document attestant de leur niveau en français. Vous pouvez l’obtenir en passant un examen ou un test officiel de français, comme le DELF, le DALF, le TCF ou le TEF. La référence commune est celle du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Les étudiants azerbaidjanais qui ont obtenu un bac français dans un établissement de l’AEFE-Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger en sont dispensés et sont par ailleurs éligibles à la bourse « Excellence-Major ».

Le niveau B1 ou B2 est souhaitable pour des études au niveau licence et master, et plus particulièrement dans les filières de sciences humaines et sociales. Le niveau B2 est exigé pour une entrée en 1re année dans le cadre de la DAP (demande d’admission préalable). Certains établissements supérieurs français peuvent exiger un niveau supérieur, C1 ou C2, pour des formations spécifiques.

L’enseignement supérieur en France

FICHES DIPLOMES

FICHES DOMAINES

FICHES VILLES

L’enseignement supérieur en France

Notre emplacement

Adresse:

Rue Fuzuli 67,

AZ1014 Bakou, Azerbaïdjan

Tél .: (+99412) 596 35 80

arrow